150min.

Le Mariage de Figaro

Beaumarchais - Mise en scène Christophe Rauck

Description

Le plus grand succès théâtral du XVIIIe siècle. Une pièce novatrice renouvelant l'art dramatique.

Beaumarchais (1732-1799), à la fois auteur, horloger, agent secret de Louis XV, fondateur de la Société des auteurs dramatiques, et homme d'affaires, s'est attiré avec Le Barbier de Séville, puis surtout Le mariage de Figaro, les foudres de la censure royale et la faveur populaire. Louis XVI déclarera au sujet de Figaro : "il faudrait détruire la Bastille pour que la représentation de cette pièce ne soit pas une inconséquence dangereuse".


Unanimement acceptée par les Comédiens du Français en 1781, Le Mariage, pour sa critique de l'administration et des prisons d'Etat, ne pourra être joué qu'en 1784. Quête du bonheur, libertinage, imprègnent cette œuvre où la sensualité troublante de Chérubin et la volonté du valet Figaro d'assouvir ses propres ambitions, s'inscrivent dans l'esprit du XVIIIe siècle.

 

On connaît l'intrigue : d'un côté un grand seigneur, le Comte Almaviva, espagnol amoureux de la camériste de sa femme, Suzanne; face à lui, Suzanne, son fiancé Figaro (valet du Comte), la Comtesse elle-même, tristement amère d'être délaissée, se liguent contre ce désir têtu et autoritaire : le caprice du pouvoir. Figaro, bien plus malin que le Comte, ne s'avoue vaincu sur aucun plan dans cette affaire. Une bien folle journée s'ensuit, qui déjouera les plans du Comte et le ramènera à la raison.

 

Cette nouvelle version du Mariage de Figaro, la pièce la plus emblématique de la Comédie Française donc, est orchestrée par un jeune metteur en scène : Christophe Rauck. Il renoue ici avec la modernité du texte. Dans l'atmospère chatoyante et sensuelle qui se dégage de la pièce, les "questions sociales", notamment celles de la condition féminine et des rapports  dominants et dominés, sont très subtilement éclairés, avec un charme et une désinvolture qui mettent en valeur la virtuosité des comédiens du Français : notamment Laurent Stocker (remarquable lutin jouant Figaro), et Anne Kessler, mutine, très fine Suzanne. Michel Vuillermoz, très connu du grand public depuis sa prestation dans Cyrano, incarne le Comte avec une élégance un peu maladroite, butée et enfantine ; la Comtesse (Elsa Lepoivre), est belle et mélancolique ; et Chérubin (Benjamin Jungers), adorablement tentant dans sa préciosité adolescente...

Fiche technique et artistique

  • Réalisateur : Don Kent
  • Producteur : Agat Films & Cie
  • Année : 2008
  • Nationalité : France

Versions disponibles

Audio

Français

Sous-titre

Français

Transcription

Aucun.e

Accompagnements pédagogiques

Qu’est-ce que les dossiers thématiques ?
Qu’est-ce qu'une fiche pédagogique ?

2 dossiers thématiques

Thumbnail for Pièces de théâtre et captations de spectacles

Dossierthématique

Pièces de théâtre et captations de spectacles

Thumbnail for Les Lumières au 18e, éclairer le monde par la raison et par la science

Dossierthématique

Les Lumières au 18e, éclairer le monde par la raison et par la science

Pour aller plus loin

Thumbnail for Le barbier de Séville ou la Précaution inutile
1H36

Le barbier de Séville ou la Précaution inutile

Thumbnail for Le Malade imaginaire
2H06

Le Malade imaginaire

Thumbnail for Les fausses confidences
1H22

Les fausses confidences

Thumbnail for La Cerisaie
2H42

La Cerisaie

Thumbnail for À l'école du théâtre - Tous les épisodes

À l'école du théâtre - Tous les épisodes